enchantier

Travail en cours !  À venir : Degré 4, Homophonie

Auteur(s)
[Jean-Pierre Jaffré, Daniel Bessonnat &Thierry GEOFFRE]

On distinguera une chaine syntagmatique :
– d'extension 1 (degré 1) qui inclut les mots directement associés au nom dans le syntagme nominal (déterminant, adjectif), par exemple la chaine les bateaux ivres,

– d'extension 2 (degré 2) qui inclut l'accord sujet-verbe (les élèves travaillaient),

– d'extension 3 (degré 3) qui s'étend au-delà de la relation sujet-verbe (attribut du sujet dans le cas d'une construction avec un verbe de type "être" ou participe passé, par exemple ils étaient malades ; ou bien le cas d’une relative en complémentation du nom comme, par exemple, il voyait un homme qui s’appelait Rex)

– d’extension 4 (degré 4) qui s’étend au-delà de la phrase avec un pronom en position de reprise anaphorique (ou cataphorique) et dont les caractéristiques de genre, nombre et/ou personne sont directement liées à celles d’un SN d’une phrase précédente (ou suivante), par exemple l'enchainement Roxanne marchait dans la rue avec ses amis. Elle ne comptait pas rentrer de suite. Nous considérons également ici le cas d’une phrase complexe où le référent du pronom introducteur de la proposition relative est éloigné de plusieurs mots (c’était un homme aux grandes mains qui s’appelait Rex).

 

degres

D'après T. Geoffre (2013), Vers le contrôle orthographique au cycle 3 de l'école primaire, Thèse de doctorat, p.127

Compléments

Jaffré Jean-Pierre, Bessonnat Daniel. Accord ou pas d'accord? Les chaînes morphologiques. In: Pratiques : linguistique, littérature, didactique, n°77, 1993. pp. 25-42.

DOI : https://doi.org/10.3406/prati.1993.1682

www.persee.fr/doc/prati_0338-2389_1993_num_77_1_1682

Recherche

Contact | Mentions légales

Joomla

Copyright © 2019 Scolagram - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Connexion