grammaire

  • Apprendre le français en s’appuyant sur les acquis en langue première. Le cas des arabophones

    Nous nous proposons ici de donner quelques pistes pour favoriser l’enseignement-apprentissage du français pour des élèves arabophones. Après avoir exposé les apports sur lesquels nous nous fondons dans la littérature scientifique concernant les processus psycholinguistiques en jeu dans l’apprentissage, nous explorerons les principales composantes de la langue que les apprenants doivent acquérir. Les pistes didactiques que nous pourrons ensuite proposer s’appuient essentiellement sur l’expérience de l’enseignement-apprentissage du français pour les Marocains (adultes et enfants) nouvellement arrivés en France mais également sur des exemples d’enseignement auprès d’apprenants qui ne maitrisent pas la langue française standard. La conclusion mettra en évidence les limites de ces propositions dans la mesure où la politique de l’enseignement des langues au Maroc est différente de celle appliquée en France.

    Communication au colloque
    "Politiques éducatives de l’enseignement du français : regards croisés"
    Faculté des Lettres et des Sciences Humaines -Oujda- Maroc
    19 et 20 décembre 2018

    Lire la suite (pdf)

    Pour citer cet article

    Péret C. (2021). "Apprendre le français en s’appuyant sur les acquis en langue première. Le cas des arabophones". In Scolagram Besoins métalinguistiques, janvier 2021. Retrieved from :https://scolagram.u-cergy.fr/index.php/chapter-2/besoins-metalangagiers/item/328-acquis-L1-arabophone

  • Chapitre 5 - Décrire et expliquer

    Ce chapitre présente cinq genres d’écrits qui mettent en œuvre des finalités descriptives. La hiérarchie adoptée dans ce chapitre est de débuter par des écrits dans leur globalité, les genres, et de poursuivre par des constituants internes. Cette démarche suppose parfois une certaine redondance, voire certaines répétitions qui visent à proposer chaque genre d’écrit au travers d’un exemple et d’une description des éléments qui le constituent. En début de chapitre, un sommaire et un index des illustrations permettent de naviguer dans le texte quand il est en version numérique.

    Les genres d’écrits essentiellement descriptifs sont : la fiche produit, la fiche de poste, la liste d’outils, la fiche de tâches, la fiche méthode. D’autres genres utilisent la description plus ou moins abondamment ; certains écrits prescriptifs notamment.

    Lire la suite (pdf)

    Pour citer cet article

    Sautot J.P. (2021). "Décrire et expliquer". In Scolagram n°7, janvier 2021, Grammaire des écrits professionnels, Retrieved from : https://scolagram.u-cergy.fr/index.php/content_page/item/327-chap-5

  • Description des tests

    Ce document présente les tests de performances auxquels ont été soumis les classes de CE2, CM1 et CM2.

    Pour citer cet article

    Gourdet P. , Beaumanoir-Secq M. (dir.) (2021). "Tests de performances" in Scolagram n°8, Realang.

    Retrieved from : https://scolagram.u-cergy.fr/index.php/content_page/item/325-tests

  • Enjeux et choix méthodologiques pour l’étude des rendements des classes dans la recherche REAlang

    La recherche REAlang s’est donné comme objectif, entre autres, d’évaluer la performance des classes de CE2, CM1 et CM2 concernant des savoirs grammaticaux et orthographiques fondamentaux, autour du verbe et de l’adjectif. L’objectif général de REAlang est de rendre compte des réalités d’enseignement-apprentissage de la langue en milieu scolaire ; pour ce faire, il s’agit de mettre en relation des pratiques observables avec une typologie de classe établie pour rendre compte du degré d’efficacité observée via des passations d’évaluations. L’enjeu méthodologique sur lequel nous allons précisément revenir ici est la conception et l’utilisation de différentes variables de rendement (performances d’élèves dans un domaine défini) dans le but d’établir une typologie de performances des classes, et donc, potentiellement, des enseignants.

    Le corpus a été constitué par le biais d’un test écrit : il s’agit de trois épreuves, administrées à l’identique deux fois, en septembre puis en janvier, à une population constante d’élèves. Les trois épreuves sont conçues dans le but de rendre compte des compétences et des connaissances des élèves concernant deux notions fondamentales de la grammaire scolaire le verbe et l’adjectif. Les élèves ont ainsi successivement écrit un texte dicté, souligné les verbes puis les adjectifs dans un texte normé, défini ce qu’est un verbe puis ce qu’est un adjectif par le biais d’une production écrite Les cohortes d’élèves sont de 502 individus répartis dans 28 classes en CE2, 536 individus répartis dans 32 classes en CM1, 585 individus répartis dans 32 classes en CM2.
    L’ensemble des tests écrits a été soumis à un processus d’encodage numérique permettant de constituer une base de données exploitable par les logiciels de statistiques.

    Notre protocole décrit les performances des élèves par le biais de quatorze variables sur la pertinence desquelles nous aurons à discuter lors de cette présentation. Partant de là, nous avons utilisé trois méthodes d’investigation.
    Dans un premier temps, nous avons partitionné les populations d’élèves en usant d’un outil basé sur le critère d'information bayésien. Ce partitionnement permet d’observer des groupes d’élèves en fonction de leur performance selon tout ou partie des variables.

    Une autre méthode consiste à comparer des classes sélectionnées pour leurs performances à certaines variables selon la méthode des boites de Tukey (Le Guen, 2002). Cette comparaison permet d’établir plusieurs types de rendement au sein des classes, en s’appuyant sur une logique de partition des classes en quartiles.
    Enfin, nous avons comparé des classes et étudier leurs rendements selon un test inspiré de l’ANOVA de Friedman par rangs. Il s’agit de mesurer la moyenne des rangs des élèves d’une classe pour une ou plusieurs variables. Cette méthode permet notamment d’étudier le rendement des classes sur les résultats d’une épreuve donnée tandis que les deux méthodes précédentes visent à comparer des résultats sur des variables issues d’épreuves différentes.

    Le but du présent article est de présenter les méthodes utilisées.

     

    Pour citer cet article

    Sautot J.P.,  Gourdet P. , Beaumanoir-Secq M. (dir.) (2021). "Méthodologie pour l’étude des rendements des classes" in Scolagram n°8, Realang.

    Retrieved from :https://scolagram.u-cergy.fr/index.php/content_page/item/326-Rendement

  • Quelles sont les similitudes et les différences entre les grammaires du français et de l’anglais ?

    Le présent article veut décrire la conscience translinguistique d’élèves québécois de 4e secondaire (15-16 ans). Pour ce faire, nous avons administré à 78 participants un questionnaire dans lequel nous leur avons demandé de rendre compte des similitudes et des différences qu’entretiennent les grammaires du français et de l’anglais. Les résultats montrent que, pour plusieurs élèves, il existe des ressemblances entre ces grammaires, ressemblances qui sont principalement liées à la syntaxe et à la ponctuation, au lexique et aux catégories de mots. Les données portant sur les similitudes révèlent en outre qu’un peu moins d’un quart de l’échantillon n’en voit aucune. Quant aux différences, perçues par presque tous les élèves de l’échantillon, elles sont surtout associées à l’orthographe grammaticale et au genre nominal, à la langue en général ainsi qu’à la syntaxe et à la ponctuation. En fin d’article, nous discutons nos résultats en fonction de la recherche sur la conscience translinguistique et la didactique intégrée des langues.

    Pour citer cet article

    Thibeault J. & Gauvin I. (2019). "Quelles sont les similitudes et les différences entre les grammaires du français et de l’anglais ?". Scolagram n°5 Pédagogie de la règle ou Didactique du truc ? En ligne : https://scolagram.u-cergy.fr/index.php/content_page/item/305-quelles-sont-les-similitudes-et-les-differences-entre-les-grammaires-du-francais-et-de-l-anglais?

  • ROUBAUD, Marie-Noëlle et MOUSSU, Marie-José

    ROUBAUD, Marie-Noëlle et MOUSSU, Marie-José (2010). Pour une modélisation de l’enseignement de la grammaire au CE1 : l’exemple du verbe. Repères, 41

  • SAUTOT, Jean-Pierre, LEPOIRE-DUC, Solveig

    SAUTOT, Jean-Pierre, LEPOIRE-DUC, Solveig (2010). S'expliquer la Grammaire, CRDP de Grenoble.

     

    Voir en ligne

  • Une étude de cas pour valoriser les pratiques enseignantes en REP+ - Enjeux et défis méthodologiques

    L’article présenté ici fait suite à une étude de cas conduite dans une classe de CM2 en REP+, à Grigny, sur l’année scolaire 2020/2021, dans le cadre du projet REAlang. Il a pour principal objectif d’expliciter les choix méthodologiques qui ont été opérés dans le cadre de cette recherche qualitative et, plus particulièrement, d’exposer les principes qui ont guidé ces choix dans la conception des outils de collecte et de traitement de données. Il s’agit également pour nous d’exposer les différents obstacles rencontrés dans cette conception d’outils et les arbitrages, parfois difficiles, et pas toujours satisfaisants, qui ont été opérés ainsi que les principes qui ont présidé à ces arbitrages.

    Pour citer cet article

    De Amaral Cindy & Gourdet Patrice (2022). "Une étude de cas pour valoriser les pratiques enseignantes en REP+ : Enjeux et défis méthodologiques". Scolagram n°8, Carnet de recherche REALANG.

    Retrieved from https://scolagram.u-cergy.fr/index.php/content_page/item/1339-etudecas

Recherche

Contact | Mentions légales

Joomla

Copyright © 2022 Scolagram - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Connexion