Nous envisageons l'école comme tout lieu où s’acquièrent des savoirs et des savoir-faire.

Nous envisageons la « grammaire » selon l’acception suivante, choisie parmi plusieurs que ce terme polysémique peut avoir :

Étude du langage à travers celle des éléments (phonèmes, morphèmes, mots) et des procédés (de formation, de construction, d’expression) qui constituent et caractérisent le système de la langue naturelle qu’est le français.

Le langage est donc un objet d’étude. La langue choisie est le français sous les différentes variantes permettant l’intercompréhension entre locuteurs francophones.

La langue normée est étudiée comme étant la variante permettant l’accès aux apprentissages scolaires, et favorisant l’insertion sociale et professionnelle.

Le langage et la langue sont des objets d’étude et constituent le domaine de la grammaire comme discipline.
Bien qu’étroitement liées à nos champs d’étude, d’autres composantes de la discipline français ne seront pas travaillées en tant que telles dans ce site, comme l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, la compréhension, l’interprétation et la production de textes à l’oral et à l’écrit, les genres littéraires…

Comme toute discipline, la grammaire a sa place à l’école pour permettre à l’élève de porter sur ce qui l’entoure un regard plus affiné. Il va essayer de comprendre comment fonctionne cet objet familier, tout comme l’étude du corps humain lui donne un autre regard sur son propre corps.

Mais la grammaire a un statut particulier puisque la compréhension du fonctionnement du système est au service des apprentissages dans tous les champs disciplinaires. De la maitrise du langage dépend la réussite scolaire dans son ensemble. Il ne s’agit plus seulement de comprendre le système mais de s’approprier, en lien avec les usages familiers, ce qui est socialement reconnu.

La grammaire commence par étudier les valeurs des signes et constructions dans un langage connu (énoncés oraux entendus ou produits par l’élève, écrits accessibles) pour envisager un élargissement vers d’autres pratiques langagières.

Il ne s’agit pas tant d’apprendre mécaniquement des termes de l’analyse que de les utiliser dans des situations de manipulation où ils deviennent nécessaires.

Contact | Mentions légales

Copyright © 2017 Scolagram - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public