Auteur(s)
Jean-Pierre Sautot

Quelle soit à usage théorique ou didactique, une typologie d'erreur est un outil qui éclaire son utilisateur sur la variation : la sienne ou celle d'une population.

La puissance d'un modèle se mesure aux applications qu'on peut en faire : ainsi le modèle "Thimonnier", qui, dans " L'orthographe raisonnée", s'est attaqué aux problèmes pédagogiques, n'a produit qu'un "super-Bled" qui traite l'orthographe en discipline autonome. Le modèle Benveniste/Chervel nous donne une grille de transcription du français performante. L'idée d'une Teo au CP est issue d'une proposition de dictionnaire phonologique à construire dans la première année d'apprentissage de la lecture, dont les entrées se feraient par les valeurs des lettres. Ce modèle permet de développer une pédagogie cohérente et doit donc être retenu. Le modèle du plurisystème autorise des développements pédagogiques dès lors que les enfants ont dépassé le niveau de la simple transcription phonographique.

Le développement d'une évaluation formative et mieux encore d'une évaluation formatrice de l'orthographe ne se fera que si les enseignants sont formés. Pour cela l'établissement d'une typologie lisible par tous, sans tomber dans les versions simplifiées pour enfants, est nécéssaire. D'autre part il est tout aussi indispensable que les enseignants résistent à la pression des parents d'élèves pour que vive enfin cette pédagogie de l'orthographe, et ça c'est moins facile à réaliser que la vulgarisation d'une Teo.

Recherche

Contact | Mentions légales

Joomla

Copyright © 2020 Scolagram - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Connexion