SCOLAGRAM a pour ambition d’être une revue en ligne qui assume l’articulation entre terrains pédagogiques et recherches dans le domaine de l’étude de la langue française. Le projet de ce site, hébergé par l’université de Cergy-Pontoise, est né du constat que nous faisons quotidiennement, en tant que linguistes et didacticiens du français, du fossé entre l’enseignement et l’apprentissage, entre les propositions des ressources didactiques, au premier rang desquelles, les manuels, et les questions des enseignants en formation, qu’ils soient débutants ou expérimentés. Comment déterminer les besoins langagiers des élèves à partir de leur production orale et écrite ? Comment les aider à s’approprier les grandes régularités de la langue ? Selon quelle progression ?

Cet appel concerne un nouveau dossier, le numéro 5, pour la revue Scolagram avec l’ambition d’articuler au sein de ce numéro des articles de recherche, des réflexions didactiques, des appuis pédagogiques et des dispositifs d’enseignement ainsi que des illustrations concrètes sur le thème de la revue. L’ambition est aussi ne pas cantonner l’approche de la règle à la grammaire de phrase. Le but est donc de questionner la place et la fonction de la règle dans la classe de français.

Les propositions doivent interroger un ou plusieurs aspects de la règle en didactique du français pour contribuer à une réflexion voire à une typologie construite collectivement.

1 - Nature des propositions constituant le dossier

Le dossier se composera de documents de diverses natures qui seront complémentaires. Chacun choisira sa modalité de réponse :

  • Des articles de recherche qui pourront être:

    • Des recensions de travaux existants;

    • Des articles issus de recherches académiques ou de recherche action, en linguistique, didactique du français, sciences de l’éducation (liste non exclusive des disciplines).

  • Des dispositifs d'enseignement :

    • Documents pour la classe accompagnés d’un argumentaire : analyses de travaux d’élèves, progressions, plan de séquence(s), séances, documents du professeur ou de l’élève ;

    • Mémoires d’examen professionnel ou de fin d’étude expérimentant un dispositif ;

  • Des recensions de ressources pédagogiques

    • Enquête photographique sur des affichages en classe ou des documents élèves classés et dont le classement est étayé ;

    • Recension de ressources internet sur le sujet.

Pour un exemple de dossier, voir : https://scolagram.u-cergy.fr/index.php/revue/numero-trois

2 - Cadre de l’appel à contribution

Le présent appel s’intéresse à la règle en didactique du français. La règle, terme polysémique dans le champ de l’enseignement du français, est source de malentendus qui trouvent leur origine dans différents amalgames qui sont des obstacles au débat et à la réflexion. Parler de la règle en didactique du français, c’est rapidement la réduire au champ de l’étude de la langue avec, très souvent mais pas exclusivement, des finalités orthographiques ou morphosyntaxiques. Le triptyque règles – exercices – application caractérise un modèle pédagogique dominant qualifié de traditionnel (Élalouf & al., 2011 : 42). La conception sous-jacente de l’apprentissage est qu’il suffirait de « connaitre » les règles (et leurs kyrielles d’exceptions) pour maitriser la langue et cela déboucherait naturellement sur la maitrise des compétences langagières… Cette approche place donc la règle comme la clé de voute de l’enseignement de la langue avec une démarche applicationniste et déductive construite sur des connaissances déclaratives, approche critiquée par Ferdinand Brunot (1908) et Louis Legrand (1966) pour ne citer que ces auteurs et illustrer l’aspect historique et ancien de cette problématique. La question du rôle et de l’utilité de la règle n’est donc pas nouvelle.

Il pourrait être légitime de penser que la règle est un produit de l’activité conjointe maitre/élèves dans la classe. Mais est-ce réellement cela ? Il existe une pédagogie descendante qui assure la reproduction de règles d’une génération d’enseignants à une autre. Quelle est alors la part de l’élève dans la formulation des règles ? Il existe aussi, en parallèle, une transmission de « trucs », bricolages pédagogiques fabriqués localement : « le petit cœur de la phrase » pour parler du verbe par exemple… Il s’agit donc ici de s’intéresser aux règles, et éventuellement aux « trucs », dans toutes leurs dimensions pédagogiques, leurs validités, leurs histoires, leurs formes… Il s’agit aussi de poser la question des besoins métalinguistiques des élèves et par extension la question de la production du métalinguistique en classe et de son statut. Gombert (1990) définit le métalinguistique comme une activité de réflexion sur le langage, impliquant la conscience que le sujet a de ses connaissances sur le langage. « Les savoirs métalinguistiques des élèves sont une composante [des] savoirs opératoires [des élèves]. Le maitre s'appuie sur eux pour la résolution des problèmes en situation de production ou de réception. II y a également recours dans des résolutions différées de la production ou de la réception, mais qui tirent d'elles leur sens et leur finalité. II s'appuie, enfin, sur eux dans des résolutions de problèmes décrochées de l'activité de production ou de réception, et qui visent avant tout la compréhension, la connaissance de faits, de fonctionnements linguistiques. » (Ducancel, 1994).

Quelle est alors la place des règles ? Sachant que poser cette question c’est également interroger la norme et son statut car une règle présente une norme à appliquer…

Vers une typologie de règles

Peut-on fabriquer une typologie de règles ? une typologie de situations d’élaboration et d’usages des règles et sur quels critères… Chaque proposition devrait être une contribution à cette typologie. Concernant la règle, on peut questionner :

    • sa légitimité – par quel processus pédagogique est-elle introduite auprès des élèves ?

    • sa portée – à quel domaine langagier s’applique-t-elle ?

    • son contenu – que prescrit-elle ?

    • sa forme – de quoi est-elle constituée ?

En un mot, sa pertinence ...

Quelle pertinence didactique ?

Les règles sont prescriptives, mais émergent-elles dans des démarches déductives ou plutôt inductives en appui sur des corpus, des textes ? Quelle réalité pédagogique se cache derrière les règles ? Quelles conceptions sous-jacentes de l'apprentissage (analogie, conceptualisation…) les règles contiennent-elles ?

La description de l’élaboration de règles , de leur(s) réception(s), de leur mobilisation dans des situations d’écriture voire de lecture amènerait à s’interroger sur les gestes professionnels de l’enseignant, ou aux démarches d’apprentissage des élèves.

Quelle légitimité ?

Pour faire "norme" la règle (ou le truc) doit être légitime donc énoncée par une instance légitime. D’où viennent les règles énoncées et qui valide les règles en classe ? dans quelles situations : peut-on déterminer des situations didactiques favorables à l’émergence de la règle en fonction de sa portée ou de son contenu ?

Ces règles sont-elles des reprises de manuels, des fiches récupérées par les enseignants ou construites avec les élèves ? Dans ce cas, comment les fabrique-t-on ?

Quelle est la place et l’influence des instructions officielles sur les règles en circulation dans les classes ?

Quelle portée ?

Existe-t-il des règles dans tous les domaines auxquels s’intéresse la didactique du français ?

Les propriétés pour cerner les notions linguistiques ou langagières mises en avant dans les règles sont-elles construites avec des entrées sémantiques, morphologiques, syntaxiques, pragmatiques ? Quelles sont les unités traitées (mots – phrases – textes – discours) ?

Quelle terminologie, savante ou naïve, est utilisée ? Quel lien peut-on faire avec les connaissances réelles ou supposées des élèves ? Quel degré de validité, de précision peut-on attendre des règles ? Quelles variations métalinguistiques apparaissent ?

Quelles influences des disciplines contributoires (littérature, neurosciences, psycholinguistique, linguistique, etc.) peut-on observer ?

Quel contenu ?

Une règle est un énoncé métalinguistique ou métalangagier. Est-ce une définition, l’énoncé d’une procédure, une description, une série de faits de langue ou de langage ? Faut-il la considérer comme un savoir (connaitre la règle), un savoir-faire (recourir à la règle pour…, appliquer la règle...). Au niveau didactique, quelle est la fonction de la règle à l’école ?

Quelle norme les règles imposent-elles :

- la règle est une réponse à une contrainte sémantique : j'ai quelque chose à dire alors j'utilise telles formes ?

- la langue a un fonctionnement propre qui contraint ma production ou ma réception ?

Quelle conception de la langue, du langage transparaissent dans les règles ?

Quelle vulgarisation/transposition ? Les manuels transmettent-ils des erreurs, des approximations ? Lesquelles ? Sont-elles « graves » ?

Quelle forme ?

Quelles sont les formes de ces règles ? La forme dépend-elle du mode d’énonciation, oral ou écrit ? Peut-on rédiger/formaliser des règles sans une terminologie officielle ? Si oui, alors ce sont des trucs. Existe-t-il une continuité entre différentes formes de règles, du plus naïf au plus scientifique ? Ce que nous avons nommé « trucs » pédagogiques se trouvent-ils à l’écrit, dans les cahiers des élèves, ou sont-ils réservés à l’interaction orale dans la classe, ce qui poserait l’hypothèse d’une hiérarchisation des règles circulant dans la classe …

Peut-on faire une typologie de règles sur le plan métalinguistique ? Peut-on faire une typologie progressive, une progression de règles :

    • pour un contenu donné (l'accord sujet-verbe du CE1 à la classe de 3e, les connecteurs logiques ...) ?

    • pour une pertinence plus avancée : de la règle la plus générale vers des règles plus spécifiques (de la généralité vers les exceptions) ? Quelle pédagogie sous-jacente ?

3 - Format des propositions

La nature des contributions, la diversité des formats ainsi que leurs évaluations et les échéances sont pris en compte au sein de la revue Scolagram.

Le tableau ci-dessous synthétise ces informations :

Les articles de recherche

Des dispositifs d’enseignement

Des ressources didactiques et pédagogiques

Envoi de l'appel : 30 avril 2018

Envoi de l'appel : 30 avril 2018

Envoi de l'appel : 30 avril 2018

Retour des propositions :
15 octobre 2018

Retour des propositions :
entre le 1er septembre et le 31 décembre 2018

Retour des propositions :
entre le 1er septembre et le 31 décembre 2018

40 000 signes (tout compris)

De 2 000 à 20 000 signes

Recensions de ressources en ligne, Enquêtes photos en classe, typologies ou recueils de documents pédagogiques, etc.

Format traitement texte .doc ou .odt

Format traitement texte .doc ou .odt

Format .pdf

Relecture et évaluation par le comité scientifique

Relecture par le comité éditorial pour validation

Relecture par le comité éditorial pour validation

À envoyer à l’adresse suivante :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À envoyer à l’adresse suivante :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À envoyer à l’adresse suivante :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publication Scolagram en ligne : 2019

et/ou

Participation éventuelle à un symposium au colloque AIRDF de Lyon (août 2019) (à débattre collectivement)

Bibliographie non exhaustive

Bouix-Leeman, Danielle (1993). La grammaire ou la galère ? Bertrand-Lacoste, CRDP Midi-Pyrénées.

Brunot, Ferdinand (1911, 1ère édition 1908). L’enseignement de la langue française, Paris : Armand Colin.

Cometti, Jean-Pierre (2010). « Qu’est-ce qu’une règle », Éducation et didactique [En ligne], vol 2 - n°2 | septembre 2008, mis en ligne le 01 septembre 2010, consulté le 13 décembre 2017. URL: http://journals.openedition.org/educationdidactique/329

Ducancel, Gilbert (1994). “Construction de savoirs métalinguistiques à l'école primaire”. In Repères 1994, n°9, p.93-117.

Élalouf, Aurélia (2016). « La règle et l’exception selon Ferdinand Brunot », Pratiques [En ligne], 167-168 | 2015, mis en ligne le 01 avril 2016, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/pratiques/2630 ; DOI : 10.4000/pratiques.2630

Élalouf, Marie-Laure, Cogis, Danièle, Gourdet, Patrice (2011). « Maitrise de la langue à l'école et au collège. Progressions et contradictions dans les programmes de 2008 », Le français aujourd'hui 2011/2 (n°173), pp. 33-44.

Gauvin, Isabelle et Boivin, Marie-Claude (2012). La théorie de la transposition didactique : un outil conceptuel pour décrire les savoirs grammaticaux élaborés en classe par les élèves. Bellaterra : Journal of Teaching & Learning Language & Literature, 5(3), 10–24. Récupéré de http://revistes.uab.cat/jtl3/article/view/474.

Gauvin, Isabelle, Boivin, Marie-Claude et al. (2017). Les savoirs en grammaire et en didactique de la grammaire de futurs enseignants : une porte d'entrée pour réexaminer la formation à l'enseignement. Dans R. Gagnon et E. Buela Bronckart (dir.). Former à l'enseignement de la grammaire (p. 69–95). Villeneuve-d'Ascq, France : Presses universitaires du Septentrion.

Gombert, Jean-Émile (1990). Le développement métalinguistique. Psychologie d'aujourd'hui.

Gourdet Patrice (2013), « Le « cahier de règles » à l’école élémentaire, outil institutionnel et référence grammaticale : le cas du verbe en CE2 » in Enseigner la grammaire, Direction : O. Bertrand, I. Schaffner, Éditions de l’École polytechnique, (pp. 265-283).

Legrand, Louis (1966). L'enseignement du français à l'école élémentaire. Problèmes et perspectives, Paris, Neuchatel, Delachaux et Niestlé.

Lepoire-Duc, Solveig & Sautot Jean-Pierre (2008). Quelques pépites d’ORL dans un océan de grammaire. Recherches, 48, pp. 77-92 . AFEF LILLE.

Morin, Olivier (2011). « Y a-t-il des règles constitutives ? », Tracés. Revue de Sciences humaines [En ligne], 17 | 2009, mis en ligne le 30 novembre 2011, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/traces/4239 ; DOI : 10.4000/traces.4239

Sautot, Jean-Pierre (2016). « Verbaliser ses règles orthographiques ». In La lettre de l'AIRDF, n°59, pp.10-16.

Lire ou télécharger
Download this file (scolagram_5.pdf)Appel124 kB
Compléments

Voir les consignes aux auteurs

Recherche

Contact | Mentions légales

Joomla

Copyright © 2018 Scolagram - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Connexion