N°8 | REALANG (en cours)

REAlang logoL’enseignement/apprentissage de la langue en milieu scolaire

Le projet de recherche se donne comme objectif de comprendre les pratiques effectives d’enseignement de la langue française/du français à l’école. Il s’agit d’analyser ces pratiques ordinaires afin de mettre en lumière leurs effets sur l’acquisition par les élèves non seulement des notions, mais aussi des compétences, des procédures à mettre en œuvre lors d’activités métalinguistiques.

 

 

 

Publications en cours

Lire ou télécharger
Download this file (eleve freq.xls)eleve freq.xls[Performances des élèves]916 kB
Download this file (TROIS-TESTS.xls)TROIS-TESTS.xls[Les données par classe et par niveau]126 kB
Download this file (Variables.pdf)Variables.pdf[Description des variables]656 kB

Ce document présente les tests de performances auxquels ont été soumis les classes de CE2, CM1 et CM2.

Lire ou télécharger
Download this file (Description des tests.pdf)Description des tests.pdf[ ]287 kB
Download this file (REAlang-CE2-Tests-consignes et fiches élèves-Septembre 2020.pdf)Test CE2[Consignes et supports élèves]107 kB
Download this file (REAlang-CM1-Tests-consignes et fiches élèves-Septembre 2020.pdf)Test CM1[Consignes et supports élèves]107 kB
Download this file (REAlang-CM2-Tests-consignes et fiches élèves-Septembre 2020.pdf)Test CM2[Consignes et supports élèves]107 kB
Pour citer cet article

Gourdet P. , Beaumanoir-Secq M. (dir.) (2021). "Tests de performances" in Scolagram n°8, Realang.

Retrieved from : https://scolagram.u-cergy.fr/index.php/content_page/item/325-tests

La recherche REAlang s’est donné comme objectif, entre autres, d’évaluer la performance des classes de CE2, CM1 et CM2 concernant des savoirs grammaticaux et orthographiques fondamentaux, autour du verbe et de l’adjectif. L’objectif général de REAlang est de rendre compte des réalités d’enseignement-apprentissage de la langue en milieu scolaire ; pour ce faire, il s’agit de mettre en relation des pratiques observables avec une typologie de classe établie pour rendre compte du degré d’efficacité observée via des passations d’évaluations. L’enjeu méthodologique sur lequel nous allons précisément revenir ici est la conception et l’utilisation de différentes variables de rendement (performances d’élèves dans un domaine défini) dans le but d’établir une typologie de performances des classes, et donc, potentiellement, des enseignants.

Le corpus a été constitué par le biais d’un test écrit : il s’agit de trois épreuves, administrées à l’identique deux fois, en septembre puis en janvier, à une population constante d’élèves. Les trois épreuves sont conçues dans le but de rendre compte des compétences et des connaissances des élèves concernant deux notions fondamentales de la grammaire scolaire le verbe et l’adjectif. Les élèves ont ainsi successivement écrit un texte dicté, souligné les verbes puis les adjectifs dans un texte normé, défini ce qu’est un verbe puis ce qu’est un adjectif par le biais d’une production écrite Les cohortes d’élèves sont de 502 individus répartis dans 28 classes en CE2, 536 individus répartis dans 32 classes en CM1, 585 individus répartis dans 32 classes en CM2.
L’ensemble des tests écrits a été soumis à un processus d’encodage numérique permettant de constituer une base de données exploitable par les logiciels de statistiques.

Notre protocole décrit les performances des élèves par le biais de quatorze variables sur la pertinence desquelles nous aurons à discuter lors de cette présentation. Partant de là, nous avons utilisé trois méthodes d’investigation.
Dans un premier temps, nous avons partitionné les populations d’élèves en usant d’un outil basé sur le critère d'information bayésien. Ce partitionnement permet d’observer des groupes d’élèves en fonction de leur performance selon tout ou partie des variables.

Une autre méthode consiste à comparer des classes sélectionnées pour leurs performances à certaines variables selon la méthode des boites de Tukey (Le Guen, 2002). Cette comparaison permet d’établir plusieurs types de rendement au sein des classes, en s’appuyant sur une logique de partition des classes en quartiles.
Enfin, nous avons comparé des classes et étudier leurs rendements selon un test inspiré de l’ANOVA de Friedman par rangs. Il s’agit de mesurer la moyenne des rangs des élèves d’une classe pour une ou plusieurs variables. Cette méthode permet notamment d’étudier le rendement des classes sur les résultats d’une épreuve donnée tandis que les deux méthodes précédentes visent à comparer des résultats sur des variables issues d’épreuves différentes.

Le but du présent article est de présenter les méthodes utilisées.

 

Pour citer cet article

Sautot J.P.,  Gourdet P. , Beaumanoir-Secq M. (dir.) (2021). "Méthodologie pour l’étude des rendements des classes" in Scolagram n°8, Realang.

Retrieved from :https://scolagram.u-cergy.fr/index.php/content_page/item/326-Rendement

Recherche

Contact | Mentions légales

Joomla

Copyright © 2021 Scolagram - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Connexion